Marcia et Eduardo

HautSuivant

 

Une jolie femme assise sur un banc de la Rodoviaria de Florianopolis à qui je demande mon chemin, un homme dynamique et souriant s'arrêtant en pleine ville pour nous proposer de faire un tour dans son pick-up, ce sont les plus belles images que je conserve de Marcià et d'Eduardo.

Un couple d'une gentillesse extrême, rencontré au moment où le Brésil et les Brésiliens ne nous enchantaient plus depuis bien longtemps, a su nous faire aimer Santa Catarina et nous faire douter de la justesse de nos opinions.

Eduardo couve avec amour ses plantes, ses fleurs et ses jeunes arbres. Avec son pick-up, il sillonne l'île livrant avec bonheur les fruits de sa pépinière et s'arrêtant ça et là pour vous faire partager les merveilles de son pays.

Les autres grands moments de sa journée sont consacrés à ses deux filles, Marina et Agatha qu'il entoure de tout son amour de Papa poule. De retour d'une livraison, il passe les prendre chacune dans leur école. Quelques courses et c'est le déjeuner joyeux. Les enfants apprécient leur moment de détente dans leur maison de bois, une maison de poupée grandeur nature, sur le toboggan ou la balançoire, le tout sorti des mains de Papa, bien sûr !

Lequel Papa n'en est pas à son coup d'essai : c'est lui qui a construit la maison familiale, un élégant mariage de béton et de bois, avec l'aide de son père et d'un journalier. A cette époque toute la famille vivait dans une petite caravane sur le terrain, contemplant chaque jour l'avancée des travaux et encourageant l'architecte-maçon-charpentier...

La belle Marcià, elle, est cadre dans une administration fédérale qui s'occupe de cartographier le pays. Elle quitte chaque matin son bord de mer pour une capitale et un poste qui ne la passionnent pas... mais il faut bien faire bouillir la marmite !

Malgré cela, elle est le bout-en-train, l'éclat de rire de la famille et tout brille là où elle est passée déposer un peu d'amour. C'est une Carioca légère, vivante, qui communique son enthousiasme et sa joie de vivre.

Merci Eduardo et Marcià d'avoir égayé notre si longue attente de Santa Catarina, de nous avoir fait découvrir la beauté de votre île... Et de nous avoir fait aimer les Brésiliens !