Partie de chasse

PrécédentHaut

 

 

Les Hell's goélands surveillaient le bateau.

Ils attendaient la projection de pain rassit que Martine ne manquait pas d'envoyer par dessus bord à intervalles réguliers. Dès le premier quignon lancé, la bande partit à l'assaut de cette nourriture si facile.

Stan le cormoran les regarda partir l'oeil interrogateur. Pendant que la bande des Hell's goélands se repaissait à grands battements d'ailes et de cris aigus, il se demandait s'il n'y avait pas quelque chose à glaner dans ce coin. Il s'envola au ras de l'eau alourdit par ses ailes mouillées par la récente averse, se posa au milieu des goël goguenards, et commença immédiatement à plonger la tête dans l'eau à la recherche d'un hypothétique banc de poissons.

Sur les parcs à huîtres, la congrégation des sternes commentait en faisant des paris sur l'issue des agapes.

Pendant ce temps, bien au dessus de la mêlée, Calamity la frégate veillait en ronds silencieux. Dès qu'un goël s'élançait sa proie au bec, Calamity amorçant un piqué rapide, le pourchassait de ses ailes puissantes, l'obligeant à lâcher prise et s'emparant de la nourriture.

Stan le cormoran, lassé de ses apnées infructueuses regagna le parc à huîtres en haussant les épaules. Les sternes ricanaient, toujours promptes à se moquer, sans se mouiller.

Les projections de pain cessèrent. Les goël se mirent à râler comme à chaque fois. Le chef se déplaça et chia un bon coup sur Ernesto pour manifester sa mauvaise humeur avant de partir à tire d'aile suivit de ses troupes piaillantes. Ingrat, va !

Le fou inquisiteur déclara match nul entre Calamity et les Hell's goélands, reléguant Stan le Cormoran dans les profondeurs du classement. Comme d'habitude.