Vers l'Uruguay

PrécédentHautSuivant

Départ difficile

Cela faisait très longtemps qu'on étudiait les cartes météo. Une fois, deux fois par jour... Pas moyen de trouver la fenêtre qui nous permettrait d'atteindre l'Uruguay d'un seul coup.

Depuis Santa Catarina il y avait bien Rio Grande do Sul comme arrêt possible mais nous l'avons écarté pour plusieurs raisons :

  • On était (depuis longtemps !) sortis administrativement du pays et l'on n'avait ni l'intention d'y entrer à nouveau, ni l'envie de se faire contrôler...
  • S'arrêter à Rio Grande signifiait qu'il fallait ne pas trop s'éloigner de la côte et donc être sûrs que pendant cette période on ne prendrait pas de coup de SE. Nos prévisions météo ne nous le garantissaient pas.
  • Nous voulions choisir l'option d'une navigation entre 70 et 100 milles de la côte ; ça nous donnait de l'eau à courir en cas de SE même fort, on était assez loin du tombant que les pêcheurs (sans feu) affectionnent. On était aussi au delà de la route des cargos ce qui rend quand même la navigation plus tranquille.
  • Enfin, depuis début novembre, la météo étaient si changeante qu'on ne pouvait se fier aux prévisions à sept jours. Il fallait donc être prêt au pire.

Donc départ de Santo Antonio, à l'abri de Santa Catarina, le 21/11 en soirée. Le vent qui devrait être ESE est déjà Nord ce qui nous force à tirer des bords. Nous sommes obligés de contourner l'île par le Nord car notre tirant d'air est trop limite pour passer sous les ponts de Florianopolis.. Nous mettrons plus de 6 heures pour enfin se retrouver travers puis au portant

Debut de navigation calme

Le vent nous abandonnera au bout de 24 heures, nous obligeant à faire du moteur pendant une quinzaine d'heures.

le vent se lève ensuite et sera très variable, en force comme en direction.

Le SE attendu se lève

A trois heures du matin le 26/11, en l'espace de quelques minutes, le SE attendu se lève, fraîchissant jusqu'à 25-30 nds établis.

Il nous accompagnera, en faiblissant et  revenant progressivement sur l'Est, jusqu'à Punta del Este. que nous atteindrons le 28/11 à 1400 TU.

En fait la pointe de vent n'a duré que 18 heures environ et est remontée Est au fur et à mesure que le vent faiblissait. Il est certain qu'un coup de vent (ce qui n'était pas le cas) de cette direction  doit lever une mer assez grosse. Notre option qui consistait à partir plein Sud depuis le Nord de Santa Catarina jusqu'à ce que nous nous trouvions à 100M de la côte s'est avérée payante . Nous n'avons jamais été contraints de nous mettre à la cape et avons pu progresser au près durant toute le durée du coup de Sud.

PrécédentHautSuivant